© Copyrights Adevet 2017.

En savoir plus : les Soft Skills

Les « soft skills » (compétences douces en français) sont des qualités personnelles et relationnelles qui marquent la capacité d’une personne à s’intégrer dans une équipe et à bien communiquer son savoir-faire. Alors que les hard skills recouvrent les compétences métiers, c’est à dire des connaissances techniques et pratiques et sont facilement identifiables, les softs skills sont plus difficiles à évaluer.

Le QE (quotient émotionnel) est parfois utilisé pour les apprécier mais cela reste toujours difficile d’établir une grille objective qui évite tout jugement de la personne. C’est probablement pour cette raison qu’elles ont été jusqu’ici peu valorisées en France dans le parcours scolaire ou dans le parcours professionnel.

Aujourd’hui de plus en plus de recruteurs et de managers s’y intéressent car le choix est large entre les candidats ayant une formation et une expérience identiques. Les soft skills sont particulièrement recherchées lorsque le travail en équipe s’impose car elles assurent un état d’esprit volontaire et une bonne interaction entre les individus au-delà de leurs compétences métiers, 2 facteurs clés de réussite pour le groupe. Or dans une clinique vétérinaire, les interactions entre les membres de l’équipe sont permanentes pour assurer une bonne prise en charge des animaux et valoriser la relation client et il n’est plus possible aujourd’hui de s’en dispenser.

Quelques exemples de soft skills utiles en clinique vétérinaire

La liste des soft skills n’est pas exhaustive et leur importance relative dépend évidemment du métier et du contexte dans lequel elles s’expriment. En voici une sélection qui me parait particulièrement utiles pour un poste de vétérinaire ou ASV en clinique vétérinaire, associés à quelques exemples de comportements pour pouvoir les identifier.

  • Sens de l’efficacité : Etre concret, pragmatique. Etre organisé et savoir priorisé les tâches. Savoir garder le cap pour atteindre les objectifs sans se disperser. Savoir gérer le stress et les pressions extérieures.
  • Sens de la communication : Avoir une bonne expression orale et écrite. Savoir établir un bon contact avec ses interlocuteurs. Faire preuve de discernement dans son style de communication et savoir s’adapter aux contextes et aux personnes. Etre prêt à partager l’information et en faire profiter les autres. Savoir fédérer un groupe.
  • Flexibilité et adaptabilité : Etre ouvert aux changements, savoir s’adapter et faire évoluer son travail. Etre prêt à prendre en charge du travail supplémentaire quand cela est nécessaire. Etre capable de réviser son jugement. Etre prêt à apprendre. Savoir écouter et observer pour s’adapter.
  • Sens du collectif : Avoir un esprit d’équipe, ne pas penser qu’à soi. Partager ses connaissances. Aider les autres pour leur travail ou pour les faire progresser. Etre solidaire. Faire preuve d’éthique.
  • Créativité et sens de l’initiative : Etre proactif. Etre plus qu’un simple exécutant. Savoir proposer des idées aux bons moments et aux bonnes personnes. Savoir générer des élans et une dynamique.

L’équipe sera d’autant plus performante, que les individus qui la composent, vétérinaires et ASV, renforcent ces compétences individuelles.


Conseils pour les vétérinaires managers

Vous pouvez commencer par identifier vos propres soft skills en faisant un bilan de tout ce que vous avez fait. En plus de vos connaissances scientifiques ou techniques qu’est-ce qui vous a permis de réussir ? Est-ce que certains échecs peuvent s’expliquer par l’absence de certaines soft skills ? Pas évident d’arriver à un résultat objectif et complet car cela nécessite une bonne part d’honnêteté et de capacité à se remettre en cause, mais cette réflexion vous apportera tout de même quelques pistes d’améliorations à suivre.

Faites-de même avec votre équipe et n’hésitez pas lors d’un entretien individuel annuel de souligner en plus des savoir-faire, les savoir-être que vous trouvez particulièrement utiles à l’équipe pour que la personne continue à l’entretenir. De même, faites aussi un retour lorsqu’une compétence personnelle pourrait être développée pour gagner en efficience ou en force du collectif. Parfois cette prise de conscience suffit à votre interlocuteur pour faire évoluer son comportement. Si cela n’est pas suffisant faites des exercices : à partir de situations concrètes, faites réfléchir la personne à son attitude et à ce qu’elle aurait pu faire différemment pour que cela se passe mieux. La formation individuelle, le mentoring et le coaching individuel sont aussi des solutions pour aider les personnes à développer leur soft skills.

Pour les recrutements, pensez à intégrer aussi quelques soft skills dans votre trame d’entretien (voir le Guide pratique du recrutement) pour les évaluer lors de l’entretien ou durant le parcours d’intégration. A vous d’’estimer leur importance par rapport aux connaissances et compétences pratiques du candidat sachant que le candidat idéal n’existe pas. Alors, préférez-vous un candidat hyper-compétent ou bien un candidat qui ne sait pas forcément tout mais qui s’intégrera facilement à l’équipe et avec lequel vous arriverez facilement à communiquer ?

Conseils pour les candidats, vétérinaires ou ASV

Pour vous différencier auprès d’un futur employeur quoi de mieux que de mettre en avant vos soft skills dans votre CV ou lors de l’entretien d’embauche. Que vous ont appris vos différentes expériences professionnelles en termes de savoir-être ? Qu’apprécie chez vous les gens avec lesquels vous avez travaillé ? Que pouvez-vous apporter à une équipe ?

Utilisez des exemples très concrets dans votre vie professionnelle mais aussi dans le champ de vos loisirs, de vos stages ou jobs d’été si vous débutez dans le métier. Qu’avez-vous fait précisément ? Comment vous y êtes-vous pris pour mener et réussir vos projets / initiatives ? Quels sont les talents et les qualités que vous avez dû démontrer ou développer pour atteindre vos objectifs ? En parlant de vous de façon un peu plus personnelle, vous aiderez le recruteur à vous connaitre en tant qu’être humain et à se projeter dans une future relation.


SERVICE : En savoir plus sur le Coaching Leadership.